COMPORTEMENT

Au vu du manque d'informations sur le comportement des Axolotls à l'état sauvage, les chercheurs s'étant surtout attelé à l'étude de leurs propriétés génétiques — régénération, néoténie —, nous ne rendrons compte ici que des observations faites en captivité.

Sous ses airs paisibles mais rigolos, apprenons à déceler le comportement de notre ami l'Axolotl...

I. Branchies

La couleur des branchies de l'Axolotl est un bon baromètre de son état. En effet, elles permettent de connaître le degré d'activité d'un Axolotl : si elles sont très rouges — donc très irriguées et emplies de sang —, cela démontre une excitation importante de l'Axolotl — stress, chasse, reproduction, etc.

II. Le mode « fantôme »

Il peut arriver que votre Axolotl devienne très pâle. C'est d'ailleurs assez impressionnant à voir. Les Leucistiques, les Golds et les Albinos paraissent complètement blancs (même les filaments des branchies).

Cela peut être dû à deux facteurs principaux :
- un profond repos (toujours en pleine journée),
- de mauvais paramètres.

La première chose à faire est donc de tester les paramètres : s'ils sont bons, alors ce n'est sans doute pas grave, et tout devrait rentrer dans l'ordre rapidement ; s'ils sont mauvais, il faut alors prendre les mesures nécessaires — changement d'eau, mise en bac infirmerie, etc. 

12208437 1667448773539876 3366906825127230879 n

III. Comportement alimentaire

L’Axolotl réagit à différents stimuli. Un stimulus est ce qui provoque un comportement : par exemple, si vous vous brûlez, vous retirez immédiatement la main. Chez l’Axolotl, c'est le même principe : doté d'un système de détection ultra rapide, il aura le réflexe de happer toute proie qui nage ou remue à proximité de lui. Par conséquent, la nourriture vivante est le must pour que l'Axolotl puisse satisfaire son instinct de chasse, :geek:. Consultez l'article « Régime alimentaire » pour connaître les nombreuses alternatives au vivant.

L'Axolotl peut également trouver la nourriture visuellement ou olfactivement. Le propriétaire doit donc retirer de l’aquarium tous les aliments n’ayant pas été mangés au bout d’une demi-heure. En effet, ils perdraient leur odeur et l’Axolotl ne les retrouverait plus. Par ailleurs, les aliments non consommés altèrent la qualité de l'eau.

Il est possible que l’Axolotl recrache un aliment : cela peut signifier qu'il n'a plus faim, qu'il n’arrive pas à l’avaler correctement, qu'il a des vers, etc.

L’Axolotl s'approche fréquemment de la vitre de l'aquarium à la vue de son propriétaire. Doit-on en conclure qu'il est heureux de le voir ? Oui et non : l'Axolotl ne vient pas vers son propriétaire pour demander des caresses ou pour être en sa compagnie, mais pour manger, :lol: ! Il ne faut pas céder à la tentation de donner à chaque fois que les Axolotls semblent réclamer.

IV. Cannibalisme

Au moment de manger, l’Axolotl n’a pas la notion de camaraderie : comme nous l'avons vu précédemment, son réflexe de happement est instinctif et, par conséquent, il se jette sur tout ce qui bouge. De ce fait, il arrive fréquemment qu’au lieu d’aspirer ce qu’il pensait être un petit poisson ou un ver, l'Axolotl attrape en réalité la patte ou la branchie de son voisin, voire une larve d'Axolotl. L’Axolotl rechignant à recracher ce qu’il est en train d’ingérer, il peut infliger des blessures — de superficielles à graves — aux autres habitants de l'aquarium.

Pour éviter que des cas de cannibalisme ne se présentent, des mesures simples doivent être prises :

- offrir des cachettes en nombre suffisant,
- ne pas faire cohabiter des individus de taille trop différente — pas plus de 4-5cm entre le(s) plus grand(s) et le(s) plus petit(s) —,
- respecter une densité de population raisonnable,
- vérifier que chaque individu mange à sa faim.

Exemple d'un Axolotl qui aurait pu y laisser quelques branchies. Heureusement pour lui, il a été assez rapide pour échapper à une catastrophe ! 

V. Cache-cache

En journée, les Axolotls fuient la lumière et rejoignent les zones les plus sombres de l'aquarium. Ils apprécieront donc la sécurité qu'offrent les plantes, les grottes et autres cachettes. N'hésitez pas à consulter les articles « Quelles plantes ? » et « Quelles décorations ? ».

Parfois, plusieurs individus s'accumulent en tas dans une zone qu'ils apprécient. L'Axolotl n'a pas de comportement territorial : il ne défendra pas sa cachette face aux autres.

V. Comportement social

L'Axolotl semble ne pas éprouver un grand intérêt pour ses congénères, mais chaque propriétaire peut observer que des groupes se forment, que certains individus se reposent ensemble, ou que le même couple se reproduit régulièrement ; et ce, malgré la présence d'autres individus sexuellement disponibles.

On peut se poser les questions suivantes : est-ce que les Axolotls se retrouvent au même endroit uniquement parce que la place leur semble la meilleure ?, est-ce que le choix entre reproducteurs se fait uniquement parce qu’ils cherchent le meilleur reproducteur ?, etc.

Dans tous les cas, il est vivement conseillé de maintenir au minimum deux individus ensemble afin de ne leur créer aucun manque éventuel. 

VII. Comportement lors de la reproduction

Merci de vous référer aux articles relatifs à la reproduction.

Date de dernière mise à jour : 30/03/2017