RÉGIME ALIMENTAIRE

Axolotls vs ver de terre

Pour en savoir plus sur l’alimentation des larves juvéniles, voir l’article « Comment élever les larves ».

Comme nous l'indique sa biologie interne, l'Axolotl est un carnivore. Seules ses dents ne sont pas carnassières, car elles ne sont pas faites pour trancher : elles servent plutôt à saisir, immobiliser et avaler la proie.

Dans son habitat naturel, l’Axolotl sauvage a une alimentation variée, composée de petits poissons, d’alevins, de larves, d'insectes, de têtards, de vers, de crevettes et d’autres petits crustacés d’eau douce.

Il est important de rappeler qu’il vit en eau douce et qu’il ne mange donc que des organismes vivant en eau douce.

attention Tout aliment provenant de la mer et de l’océan est à bannir, tout comme les aliments contenant de l’iode :attention:

En captivité, les Axolotls doivent pouvoir bénéficier de ce même régime alimentaire. Si le vivant constitue le must, les aliments inertes — de composition et de taille adaptés — sont bien acceptés, à condition néanmoins de déclencher le réflexe de happement. Pour ce faire, « jetez » la nourriture juste au-dessus de la tête de vos Axolotls ou agitez une pince de nourrissage à proximité de l'Axolotl en guise de stimulus.

Dans tous les cas, il faudra privilégier la qualité : aliments sains et le moins gras possible.

Lorsque les Axolotls ont été habitués à un type d’aliment, il est parfois nécessaire de procéder à une transition pour en changer. Il peut s'avérer utile de ne pas les nourrir pendant plusieurs jours afin qu'ils aient bien faim et qu'ils cessent de bouder la nouvelle nourriture que vous voulez leur proposer.

I. Les pellets

Les pellets sont des « comprimés » ou des « croquettes » qui sont composés de poissons, de crevettes, de fibres naturelles et de suppléments vitaminiques. Ils sont particulièrement équilibrés et sont très simples à distribuer. En un mot, ils constituent la nourriture idéale pour nos Axolotls, :cheers: ! Voici les trois types de pellets que nous conseillons, en commençant par les meilleurs, :D.

a. Pellets Hikari

Particulièrement appétants, ils comptent parmi les pellets les plus protéinés et les moins gras du marché. En outre, ils présentent l'avantage d'être mous, ce qui permet d'éviter les risques d'abcès.

Ils existent en deux tailles :

Hikari Carnivore ==> pour les Axolotls de toute taille,
- Hikari Massivore ==> pour les Axolotls de plus de 25cm.

Cela dit, ils se coupent très facilement à la main, en cas de besoin...

b. Pellets Aquaterratec

Vous pouvez les trouver en vente sur le site allemand Aquaterratec ou sur le site français Aqualux Concept. Les comprimés de 1,5mm sont donnés à des Axolotls de 8cm, ceux de 3mm à des Axolotls mesurant jusqu’à 15cm et, pour les plus grands, il existe des comprimés de 4,5-5mm.

c. Pellets JBL

En animalerie, vous devriez trouver assez facilement les pellets Novolotl M (pour juvéniles jusqu'à 18-20cm) et/ou les pellets Novolotl XL (pour adultes à partir de 18-20cm).

II. Les petits poissons vivants

C’est le régime alimentaire le plus naturel qui soit. Il suffit d'introduire des petits poissons dans l’aquarium, que les Axolotls finiront tôt ou tard par manger. Cela peut paraître cruel, mais il s’agit en quelque sorte d’un retour à la nature, où les Axolotls chassent leur nourriture lorsqu’ils ont faim. Notons au passage qu'il s’agit d’une excellente solution de nourriture en votre absence.

Il faut néanmoins veiller à ce qu'ils en aient constamment à disposition. Pour ce faire, vous serez certainement amenés à lancer un petit élevage dans un autre aquarium. Une autre solution consiste à s'en procurer auprès de particuliers : ils sont généralement sains et bon marché. Enfin, et seulement si vous n'avez pas d'autre solution, vous pouvez bien sûr en acquérir en animalerie. Dans tous les cas, faites-leur observer une quarantaine avant de les mettre en contact avec vos Axolotls.

Enfin, il est nécessaire de sélectionner des poissons adaptés aux paramètres d'un aquarium à Axolotls : le Guppy, l'Endler, le poisson Zèbre, le poisson Cardinal, le Tanichthy Albonube, etc. Plus d’informations dans l’article « Colocataires ».

III. La chair de poisson d'eau douce

Vous pouvez donner des morceaux de poisson d’eau douce : truite (saumonée), brochet, perche, etc. Évitez le panga.

Achetez des filets, débitez-les en petits morceaux, en veillant à bien retirer les éventuelles arêtes, et congelez-les. Il vous suffira alors de vous servir dans le congélateur et de les décongeler pour les donner à vos Axolotls, exactement comme si c'étaient des pellets, :geek:.

IV. Les vers de terre

Les vers de terre constituent un aliment de très bonne qualité nutritionnelle et de très bon marché, en ce sens que l'on peut en trouver gratuitement dans son jardin ou que l'on peut en élever dans un lombricomposteur.

:attention: Évitez impérativement les vers de terre que l'on trouve dans les magasins de pêche car, bien souvent, ils sont conservés dans un terreau qui intoxique les Axolotls :attention:

V. La chair de moule d’eau douce

La chair de moule d’eau douce peut être donnée, mais il faut enlever la première enveloppe car elle est indigeste. Comme la chair de poisson d'eau douce, il est possible de la congeler.

VI. Les viandes 

Certains propriétaires donnent des lamelles de viande (cœur ou foie de volaille, viande maigre, etc.). Il faut savoir que la chair d’animaux à sang chaud est mal digérée par l'Axolotl, d’autant plus si ces chairs sont grasses. Cette alimentation n’est donc pas très adaptée à l’Axolotl, et il ne faut en donner qu'occasionnellement, en cas de convalescence, par exemple. 

VII. Quantité et fréquence

Les Axolotls doivent toujours être nourris jusqu'à satiété. Lorsqu'ils sont bien remplis, ils recrachent la nourriture ou s'en détournent.

Quant à la fréquence d’administration de nourriture, elle est fonction de la taille des Axolotls : plus ils sont petits, plus ils ont besoin d’être alimentés souvent pour grandir ; plus ils sont grands, plus vous pouvez espacer les repas. Voici un tableau indicatif :

Taille de l'Axolotl

Fréquence du nourrissage

1-5cm

3 à 4 fois par jour

5-10cm

1 à 2 fois par jour

10-12cm

5 fois par semaine

12-15cm

3 fois par semaine

15-20cm

2 à 3 fois par semaine

> 20cm

1 à 2 fois par semaine


Si les bébés ne craignent pas la suralimentation, il est plus salutaire pour les adultes de manger trop peu que trop. Attention toutefois à ne pas les laisser jeûner trop longtemps (pas plus de deux semaines) : cela augmenterait les risques de cannibalisme.

Veillez à bien retirer les restes de nourriture au bout d'une demi-heure afin d'éviter de polluer l'eau inutilement.

Date de dernière mise à jour : 03/09/2018