RODAGE

Un grand merci à Étienne / Ulysse05 pour cet article, :c:.

I. Pourquoi cet article ?

Parce que, comme vous, je suis un passionné et que, lorsqu'il s’agit de mes aquariums, je veux que tout se passe pour le mieux ! Mais aussi pour faire une synthèse utile à tous car, sur Internet, on trouve du bon et du très mauvais concernant ce sujet, et que j’ai personnellement commis des erreurs au tout début à cause de cela !

C’est donc pour éviter des débuts de galère aux néophytes, et peut-être pour informer un peu plus ceux qui s’y connaissent déjà, que j’écris ce qui va suivre.

II. Le rodage : comment ça se passe ?

Pour commencer, essayons de changer de perspective : envisageons le rodage comme une étape passionnante dans la vie d’un aquarium, et non pas comme une corvée et un temps d’attente. Pendant une durée moyenne de trois semaines à quarante jours, vous allez observer votre bac changer et s’équilibrer. Tout un processus biochimique va se mettre en place pour que votre bac devienne accueillant pour vos futurs hôtes, :axo7: !

Ce chapitre va donc être technique, avant d’en aborder un autre qui sera plus pratique, car comment mettre en pratique ce que l’on ne comprend pas ?

a. Le cycle de l'azote

Dans un aquarium comme celui que l’on cherche à établir — planté, filtré et peuplé —, il y a une production constante de déchets organiques — débris végétaux, restes de nourritures, excréments et urine, etc. Ceux-ci sont dégradés assez rapidement sous forme d’ammoniac (NH3), un composé chimique transparent et soluble dans l’eau, extrêmement toxique et mortel pour les animaux de nos bacs : il s'agit de l’ammonisation.

Le cycle de l’azote représente toutes les transformations que l’ammoniaque va subir pour être finalement transformé en nitrates, nettement moins toxiques. Ce processus est possible grâce à l’intervention de milliards de bactéries utiles, les plus petits habitants de notre bac, que l’on doit chérir autant que les autres car ils consomment l’ammoniaque.

1ère étape : la nitrosation
Nitrosomonas

Bactérie Nitrosomonas

La nitrosation est la transformation de l’ammoniaque en nitrites (NO2-) par des bactéries appelées Nitrosomonas. Ces bactéries sont dites aérobies, ce qui signifie qu’elles ont besoin d’un bon apport d’oxygène en plus de l’ammoniaque pour vivre et se multiplier ! Les nitrites sont moins toxiques que l’ammoniaque, mais tout de même mortels pour nos animaux à partir 0,5mg/l. D'une façon générale, il faut préférer une concentration en nitrites nulle, ce qui ne veut pas dire qu’elles sont absentes du bac, mais elles sont immédiatement transformées au cours de la deuxième étape !

attention Les effets de l’ammoniaque sur les poissons et Axolotls :attention:

L'ammoniaque détériore la couche de mucus (substance visqueuse qui recouvre la peau, les branchies, et qui joue un rôle dans l'osmorégulation et les défenses des poissons), perturbe l'osmorégulation (ensemble des processus qui interviennent dans la régulation de la concentration en sels dissous dans les fluides internes d’un être vivant) et entrave la respiration (atteinte du mucus des branchies). L'ammoniaque peut également affecter le système nerveux et le cerveau des animaux et augmente leur sensibilité aux infections.

attention 
Les effets des nitrites sur les poissons et Axolotls :attention:

Les nitrites ont pour effet principal de dégrader l’hémoglobine de nos animaux, les empêchant ainsi d’absorber l’oxygène par les branchies. Les poissons et Axolotls subissent donc une lente et douloureuse asphyxie qui peut rapidement devenir mortelle. À partir de 0,5mg/l, les nitrites deviennent un réel danger pour eux et, même s'ils survivent, des lésions auront été faites, c’est inévitable.

2ème étape : la nitratation
Nitrobacterfs
Bactérie Nitrobacter
 
Nitrospira

Bactéries Nitrospira

La nitratation, c’est la transformation des nitrites en nitrates (NO3) par les bactéries Nitrobacter et Nitrospira (aérobies également). Les nitrates sont le produit final du cycle de l’azote, ils sont beaucoup moins toxiques en eau douce, sauf à partir de 50mg/l. Ceux-ci sont éliminés de deux manières : grâce aux changements d’eau réguliers, et grâce aux plantes qui en consomment. Attention à ne pas trop les laisser s’accumuler, ils peuvent finir par devenir toxiques, et favoriser l’apparition d’algues indésirables. Il est recommandé de maintenir les nitrates à un taux inférieur à 20mg/l.

Cycleazote

Schéma du cycle de l’azote

Dans un aquarium déjà rodé, ce cycle se fait très rapidement, l’ammoniaque est transformé immédiatement en nitrites puis en nitrates et n’est donc plus dangereux ! Dans un bac que l’on vient de mettre en eau, les bactéries sont presque absentes, il faut donc « roder » son aquarium.

b. Le rodage à proprement parler

Le rodage est donc la mise en place du cycle de l’azote, qui dure en moyenne de 3 semaines à 40 jours, et si vous avez lu ce qui précède, nul besoin de vous expliquer pourquoi il est indispensable !

En effet, si vous introduisez des animaux lors du rodage de votre aquarium, ceux-ci pourraient souffrir, voire mourir, en raison des concentrations d’ammoniaque et de nitrites qui seront très élevées.

Au démarrage, l’aquarium est quasiment stérile, et l’ammoniaque va commencer par s’accumuler, aidant ainsi à la colonisation de l’aquarium par les bactéries Nitrosomonas. Une fois celles-ci présentes en quantité suffisante, l’ammoniaque va subitement baisser et entraîner un pic de nitrites. Ce pic va favoriser l’apparition en masse de bactéries Nitrobacter et Nitrospira qui vont progressivement faire chuter le taux de nitrites en les transformant en nitrates !

Durant le rodage, le taux d’ammoniaque peut atteindre 10mg/l, et celui de nitrites, 20mg/l ! Ces concentrations sont souvent mortelles, il est donc important de patienter avant l’introduction de vos premiers animaux.

Ce n’est qu’une fois que le taux de nitrites a atteint 0 que l’on peut considérer la mise en place du cycle de l’azote comme terminée.

 
Rodage

Courbes des concentrations lors du rodage

III. Comment bien réaliser le rodage ?

Important à savoir en tout premier lieu : les bactéries utiles au cycle de l’azote seront présentes en grande majorité dans votre filtre, mais aussi dans le substrat, ainsi que sur les plantes et les éléments du décor. L’eau n’en contient que très peu.

Dans le commerce, de nombreux produits se sont développés, vous promettant un rodage rapide de quelques jours seulement. Personnellement, je ne les recommande pas, préférant laisser les choses suivre leur cours naturellement. Par ailleurs, la plupart de ces produits se révèlent totalement inutiles et inefficaces, mis à part pour enrichir les fournisseurs ! Enfin, les Axolotls n'ayant pas d'écailles pour se protéger des agressions extérieures, les produits en général, et ceux-ci en particulier, sont à bannir.

Certains ont aussi pour habitude d’introduire des poissons dits « résistants » pour aider à la production de déchets et donc d’ammoniaque. Personnellement je condamne cette méthode, indigne d’un réel aquariophile, car elle ne respecte pas la vie des animaux.

De nouveau, il faut changer de façon d'envisager les choses : il faut rechercher un fort pic d’ammoniaque et de nitrites ! En effet plus ceux-ci seront élevés, plus la colonie de bactéries va être importante, et plus votre bac sera stable sur le long terme !

Plusieurs choses à respecter pendant le rodage :

==> Ne touchez pas à votre eau tant que les nitrites ne sont pas à 0, à part pour compenser à l’évaporation ! En effet, cela ralentirait votre rodage en faisant baisser les concentrations d’ammoniaque et de nitrites.

==> N’arrêtez jamais votre filtre, au bout de trois heures d’interruption la souche bactérienne se dégrade car elle n’est plus suffisamment alimentée en oxygène !

==> Oxygénez votre eau ! Et cela est nécessaire également après le rodage. En effet, nous l’avons vu, les bactéries sont aérobies, et ne vivront que si elles ont suffisamment d’oxygène. Dans le cas contraire, elles ne se multiplieront pas, voire mourront. Pour oxygéner, la meilleure option est de brasser la surface de votre aquarium avec le rejet du filtre pour faciliter les échanges gazeux. Attention, un brassage trop fort fera chuter la concentration en dioxyde de carbone (CO2), essentiel à la respiration des plantes.

==> Éclairez votre bac, environ 8-10 heures par jour, pour que la photosynthèse des plantes puisse s'opérer : cela créera de l'oxygène.

==> Une ou deux fois par semaine, ajoutez une pincée de flocons pour poissons, qui se dégradera et entraînera une production d’ammoniaque. Cette pollution volontaire de votre bac aidera à un rodage plus efficace, et plus rapide.

==> Une forte présence de plantes est recommandée : celles-ci consomment les nitrates qui vont s’accumuler, empêchant l’apparition d’algues ; de plus, elles consomment un peu d’ammoniaque et, enfin, en consommant du dioxyde de carbone, elles rejettent de l’oxygène utile pour les bactéries !

==> Si vous avez un thermoplongeur (chauffage d’aquarium), n’hésitez pas à chauffer votre eau à 28-29°C, ce qui entraînera une hausse de l’activité des bactéries qui se multiplieront plus vite : votre rodage sera donc accéléré. Bien sûr, si votre aquarium est destiné à des Axolotls, enlevez-le à la fin du rodage pour que l’aquarium refroidisse avant l’arrivée de vos occupants !

==> Surveillez votre concentration de nitrites quotidiennement avec des tests en gouttes (plus précis). Ainsi, vous ne manquerez pas le pic de nitrites et vous saurez quand ceux-ci auront disparu !

==> 2 ou 3 jours après la disparition des nitrites, faites un changement d’eau d’environ 40%, pour faire baisser les nitrates. C'est à partir de ce moment-là que vous pourrez introduire vos premiers habitants. Dans l’idéal, cette introduction se fait progressivement pour ne pas provoquer un nouveau pic d’ammoniaque ! 

En respectant tout ceci, sans forcer les choses et en respectant la nature, le rodage devrait se passer dans d’excellentes conditions, :D !

Dsc110

IV. Pour aller plus vite

Si l'on dispose d'un aquarium déjà équilibré, il est tout à fait possible d'utiliser une partie de la masse filtrante de ce bac (mousse ou autre) afin d'« ensemencer » un nouveau bac, et ainsi y accélérer la mise en place du cycle de l'azote.

Pour ce faire, il suffit soit de transférer directement une petite partie de la masse filtrante, soit d'en presser le jus marron, très riche en bactéries. Veillez à ne faire cela que si le nouveau bac est en eau depuis plus de 24 heures, et si l'ancien bac n'a reçu récemment aucun traitement.

V. Remarques

Un aquarium met 6 mois pour être réellement équilibré. L’apparition d’algues est donc probable jusque là, vous pouvez y remédier en introduisant des plantes à croissance rapide !

Maintenant que votre aquarium est rodé, il s'agit de l'entretenir de façon adéquate afin que l'équilibre ne se rompe jamais. Pour ce faire, référez-vous à l'article « Entretien ».

Date de dernière mise à jour : 13/02/2017